Sally Booth

Photo en plongée d’une table avec dessus une peinture d’une station de métro londonienne, des tubes de peinture, un contenant d’eau et un pinceau, une assiette en guise de palette et une tasse de thé
Peinture par Sally Booth d’une station de métro de Londres lors du confinement


Lors du premier mois de la contagion de COVID-19, j’ai écrit un courriel à Sally Booth, artiste et ancienne du programme Sync, afin de savoir où elle en était avec son isolement et de voir si elle aimerait discuter de ses activités annulées et du fait d’avoir à redémarrer sa carrière à zéro.


Sally a écrit un article à propos de sa pratique pour notre programme Sync Leadership en 2010. Dix ans plus tard, forte de nombreuses expériences professionnelles, Sally travaille régulièrement comme artiste et animatrice, et est rentrée au Royaume-Uni quelques jours à peine avant le début du confinement après un échange culturel fructueux à Shape Arts, à Chicago.

dessin de la ligne d’horizon de la ville de Chicago
Chicago Skyline, dessin par Sally Booth, mars 2020 

Avec une exposition et des performances au Turbine Hall du Tate Modern dans le cadre de son projet Edges and Extremes à travers Shetland et Cornwall, et ses croquis faits dans le métro de Londres, sa carrière d’artiste comporte également diverses commandes d’œuvres et des formations sur le modèle social du handicap. Formatrice régulière pour VocalEyes, Sally explore et partage toute la profondeur de l’expérience de son handicap visuel, donnant vie à l’art et à la culture à travers des audiodescriptions.

Lors de notre conversation, qui a eu lieu lors de la quatrième semaine de confinement en Angleterre, Sally a avoué que bien que la solitude des premières semaines fut agréable – et plutôt familière en tant qu’artiste – le fait d’avoir perdu toutes ses perspectives de travail à venir et l’isolation imminente l’ont fortement touchée après quelques jours. Suite à mon courriel initial, Sally a dû s’attarder aux lacunes numériques qui existaient dans son quotidien. Bien que son site Web ait remporté un prix Jodi pour l’accessibilité en 2009, elle n’avait pas de comptes de médias sociaux ni d’applications pour les réunions et discussions en ligne.

Une femme tient un iPad dans son jardin tandis qu’un voisin tenant un jeune enfant lui donne des instructions de l’autre côté de la clôture.
Sally ouvre une session Zoom sur son iPad avec l’aide de ses voisins

En vue de notre entrevue sur Zoom, Sally est parvenue avec l’aide de ses voisins à télécharger Zoom et Otter.ai sur son iPad afin d’enregistrer nos voix et créer des sous-titres de nos conversations. Cela nous permettra de sous-titrer le court-métrage que nous avons réalisé et elle continuera d’utiliser ces outils, malgré leurs limitations. Sally a même fait des audiodescriptions de ses photos depuis l’autre côté de la clôture.

Une petite fille assise à une table joue à un jeu avec un adulte
Sally et son père jouant à un jeu de bâtonnets.

Ensemble, nous avons pu avoir une belle conversation et avons exploré une nouvelle métaphore de leadership qui décrit très bien ce que l’on ressent lorsque l’on doit recommencer à zéro, à travers un jeu de bâtonnets appelé « pick-up sticks » auquel elle jouait avec son père lorsqu’elle était enfant. Nous avons également parlé d’intimité, et du fait que nous nous ennuyions des nuances qu’apporte le travail en proximité avec d’autres, que ce soit dans le cadre de formations, de séances de coaching, ou dans une galerie d’art. Nous avons toutefois noté que malgré tout, nous avons pu au cours de notre réminiscence virtuelle raviver notre rapport agréable et nous avons ri aux éclats. Vous pouvez visionner la vidéo de notre conversation avec audiodescription en anglais ci-dessous.


Une vidéo de Sally Booth et de Sarah Pickthall parlant de métaphores de leadership
Audiodescription en anglais de la conversation sur Zoom entre Sally et Sarah

Qu’en pensez-vous?

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *